compte rendu weekend compagnie 4-6 février

L’avion de Mayairlines à bien décollé ce vendredi 2 février. Malheureusement quelques heures après son décollage, il a disparu des radars et il était alors impossible de prendre contact avec son équipage.

Voici le rapport que les survivants nous ont communiqués après leur retour.

L’avion s’est crashé sur une île déserte. Les passagères se sont directement réparti différentes tâches et elles sont parties par équipe pour trouver du matériel de première nécessité. Elles sont alors parties dans la dangereuse forêt pour retrouver le matériel qui est tombé de l’avion pendant le crash tout en évitant les monstres que l’ile renferme.

Les équipes se sont retrouvé après sur le lieu du crash avec les différents matériels trouvés et elles ont pu se construire un abris pour la nuit.

Le lendemain matin, dès l’aube, il a été question de découvrir l’histoire de la carcasse d’avion découverte sur la plage pendant la nuit. Les survivantes ont trouvé des sièges d’un avion 2 places couverts de Coca Cola®. Elles ont alors découvert que l’avion était tombé du pont du yacht d’une famille princière. Le prince avait décidé de tenter l’expérience de mettre un mentos® dans une bouteille de Coca® et cette expérience a fait exploser l’avion.

Une fois qu’elles ont trouvé ce qu’il s’était passé, il était temps de trouvé un moyen de quitter l’ile. Les survivantes se sont alors retrouvées à devoir construire des radeaux de fortune pour rentrer chez elle. Elles devaient s’arranger pour avoir assez d’eau et de nourriture pour toutes se nourrir au risque de devoir abandonner certaines des leurs pour la survie du groupe. Celles qui n’étaient pas en quête de nourriture et d’eau, partaient en quête de bois pour construire les radeaux et d’objet spéciaux. Le but de la récolte de bois était donc de construire un radeau par survivante pour réussir à quitter l’ile ensemble.

En fin de journée, elles ont toutes réussi à construire leur radeau. Le soir tombé, la tribu locale qui les avait observés de loin pendant la journée les ont invitées à passer la soirée chez eux. Un banquet avait été organisé pour l’occasion et les indigènes ont présenter toutes leurs coutumes aux nouvelles venues. C’est dans la bonne humeur et la dance que la soirée c’est terminé et que tout le monde à rejoins son lit.

Au matin, après un bref rangement des festivités de la veille et de grands aurevoirs, les secours sont arrivé pour ramener les survivantes chez elles saines et sauves.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.